30/05/2011

Quand l’information est devenue spectacle.

 

L’affaire de DSK prouve une fois de plus combien nous vivons dans une société où la communication-spectacle, avec tout ce qu’elle comporte d’infantilisant qui nous fait éviter l’important. Ne serions-nous pas devenus exclusivement des voyeurs, sans plus aucunes convictions personnelles ? Notre raison se laisserait-elle régir par nos émotions éphémères ?  Qui se préoccupe dans cette surmédiatisation de ce qu’est le FMI, de son utilité ou non ?

Nos responsables politiques ont pris évidemment conscience de cet air du temps et si les programmes électoraux ne sont pas encore truffés d’articles à l’image des  «  France Soir » ou de « Allo Paris », ils sont conçus bien plus en fonction d’une clientèle à qui on veut d’avantage plaire qu 'en de vrais idéaux à proposer. Les discours de fond ont laissé place au show.

Faudra- t-il attendre que nous soyons tous dans la merde, pour que nous sortions de notre unique préoccupation de notre petit statut ou de notre petit confort ?

 

 

 

20:56 Écrit par mik | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Nous allons vivre l'année électorale la plus folle depuis bien longtemps. Le problème est qu'à chaque élection on assiste à une accélération médiatique. Ce qui m'inquiète c'est que lors des élections précédentes les coups bas commençaient quelques semaines seulement avant l'échéance électorale, une fois les programmes critiqués. Nous sommes à un peu moins d'un an et c'est déjà parti dans le dessous de la ceinture et ce n'est qu'un début ! Les primaires n'arrangeront pas les choses...

Écrit par : jeanmi | 03/07/2011

Les commentaires sont fermés.