14/12/2009

La bêtise de la fiscalité.

fiscalité
Si tout le monde déteste payer des impôts et des taxes, chacun pourtant réclame de l’Etat toute une série de services et pas des moindres, tels que enseignement, routes, soins de santé, pensions, etc., etc.

La solidarité n’est évidemment une bêtise et est le résultat bien souvent d’une longue lutte. Elle devient inacceptable  quand soit ce que l’Etat empoche est gaspillé, mal géré mais aussi lorsque la fiscalité est injustice et fait reposer sur la masse des « petits » une série de charges en offrant aux mieux nantis des réductions d’imposition.

La fraude sociale doit être réprimée, mais qu’est-elle à côté de la fraude fiscale ?

Le belge est champion, semble t’il, pour « tricher l’Etat. Mais qui triche le plus ? Le pauvre employé ou salarié est ponctionné à la base et ses revenus bien connus. Le petit indépendant triche bien souvent parce qu’obligé pour maintenir son commerce en vie. Il est pourtant la cible d’un tas de contrôle et ne bénéficie pas de toute une ingénierie fiscale dont les grandes sociétés ne se privent pas.

Hier, au débat sur la Une, j’étais écœuré d’entendre un professeur d’université et avocat d’affaire, travaillant à 600 euros de l’heure (si si), oser déclarer que le métier où il y avait le plus de fraude était celui des techniciennes de surface !!

Etonnant de constater aussi que l’emploi au Ministère des finances diminue, alors que ce sont les seuls fonctionnaires qui rapportent vraiment. Etonnant de voir le manque d’outils de contrôle pour les grosses sociétés, alors que le petit indépendant est lui constamment inquiété.

La fraude fiscale est estimée à 30 milliards d’euros et il est évidemment à parier que la plus grande partie de celle-ci ne provient pas du travail, mais bien de toute ingénierie fiscale mise en place pour sauvegarder des bénéfices qui transitent via des paradis fiscaux. Bénéfices qui vont évidemment dans la poche d’une infime minorité.

L’impôt sur les sociétés ne cesse de se constituer en cadeau sous prétexte de compétitivité et de création d’emplois. On connait malgré cela une augmentation terrible du chômage.

En plus d’éluder l’impôt, ceux qui gagnent le plus échappent aussi à une taxation sur la fortune. Mon post sur la sympathique taxe des millionnaire avait provoqué quelques polémiques, mais avouons que taxer, même légèrement puis progressivement à partir d’une fortune de un million d’euros n’est pas taxer le travail du «  fortuné ». Pour posséder un million d’euros, il faudrait avoir épargné 1.850 euros par mois pendant une carrière de 45 ans !  Pourriez-vous le faire ? Si oui, vous faites partie des 2% de la population. Mettons même que vous ayez la possibilité d’épargner 300 euros par mois. Il vous faudrait alors 600.000 ans (oui je dis 600.000) pour atteindre la fortune de Maurice Lippens, ex patron de Fortis- 304 million d’euros !

30 milliards de fraude fiscale, 8 milliards à récupérer via une légère taxe sur les plus fortunés, imaginez ce que l’Etat pourrait faire avec ces sommes colossales ? Création d’emplois publics (hôpitaux,  crèches, etc.), augmentation des pensions, logements sociaux, réduction facture énergétique, pour ne citer que quelques uns.

Mais je rêve ou quoi ? Vrai que papa  Daerden et père fouettard Reynders sont pas père Noël... LOL.

Commentaires

A CROIRE QUE VOUS ETES JALOUX DES GENS QUI GAGNENT BIEN VOIRE... TRES BIEN LEUR VIE! COMBIEN GAGNEZ VOUS,VOUS?

Écrit par : MENTALISTE | 14/12/2009

à mentaliste Votre anonymat et votre ton ne m'inspirent évidemment à vous révéler ce que je gagnais, d'autant que je suis maintenant pensionné. Sachez seulement que j'estimais très bien gagner ma vie ( loin évidemment de Mr Lippens) et trouvais normal de payer de loudrs impôts, y compris les 52% sur les tranches supérieures... Votre argument de jalousie est petit à côté de l'ensemble de la problématique de la justice fiscale et vous avez l'art de trop personnaliser le débat et les questions posées, ce qui tente à prouver évidemment une idéologie très individualiste, ce qui n'est pas la mienne... Je ne vous demanderai évidemment pas ce que vous gagnez et votre participation à la solidarité... Les gens qui gagnent beaucoup ne me dérangent pas ( si cela répond bien à un travail et une vraie compétence), par contre je défends ceux qui gagnent trop peu...

Écrit par : mik | 14/12/2009

Sur l'IPP et plus si affinités Contrairement à beaucoup, je ne ‘râle’ que modérément lorsqu’arrive ma feuille d’impôts, sans doute parce que je m’arrange toujours pour…être remboursé, oh, pas des sommes colossales, mais suffisamment que pour être satisfait de ne pas mettre, encore, la main au portefeuille.
Rendons grâce au ‘système’ qui nous permet, par divers mécanismes légaux, d’alléger sa facture, voire, de retoucher un chouia et ce, de la Technicienne de surface au PDG !
Encore faut-il que la technicienne de surface, et c’est là que l’on s’aperçoit que chaque belge n’a pas les mêmes armes pour ce combat, connaisse les trucs et ficelles pour alléger ses charges, trucs et ficelles (très grosses les ficelles) que connaissent ceux qui ont la capacité de « payer très cher les gens compétents qui leurs feront gagner beaucoup d’argent ».
Ceci dit, il est vrai que le belge est fraudeur dans l’âme, n’est-ce pas son sport national favori après le foot à la Jup ? Ce n’est pas moi qui le dit, tenez, l’inénarrable José Happart ne l’a-t-il pas déclaré urbi et orbi lors d’un discours du 1er mai qui lui a valu, à défaut d’une brassée de roses, une volée de tomates…rouges !
Et enfin, pour en revenir à la substantifique moelle, chaque société, quel que soit sont système politique, sécrète des plébéiens et des patriciens ! La civilisation ‘Utopia’ est encore à inventer.
Je doute également très fort que ceux tenant, aujourd’hui, un discours ‘fort’ sur les vertus du partage équitable, garderaient, demain, s’ils devenaient riches, le même discours vertueux et généreux !
Ne rêvons pas, ne nous illusionnons pas, l’homme est ainsi fait, cupide, retors, rusé, lâche, faible, seulement fort avec les faibles qui rêvent d’être forts, en un mot comme en cent, « bête et méchant l’homme est ! » proclame maître Yoda et Charlie Hebdo.
L’homme n’est-il pas le seul animal qui tue ‘par plaisir ?’
On vit dans un monde formidable non ?
Cordialement
Gentleman Driver

Écrit par : gentleman Driver | 14/12/2009

et bien je ne râle pas j'ai un excellent fiscaliste et mes impôts sont corrects. Mais la fraude est évidemment énorme là et le belge est bien sûr connu pour savoir manier cet art avec élégence.
Il faudrait toutefois rétablir un équilibre sans faille, car ce sont quand même ceux qui gagnent le moins qui payent le plus.
Car si on enlève 40 % de 100, ce qui restera est bien plus faible que le reste de 40% de 1000 !!!
les riches ne ressentent pas tant cette différence et peuvent dès lors vivre mieux.
bonne journée glacée mon ami
:-))

Écrit par : jojo | 16/12/2009

Les commentaires sont fermés.