23/11/2009

Ma bêtise.

bêtise
Mon attitude critique, à la suite de bien d’autres d’ailleurs, trouve probablement origine dans le fait qu’à travers nos médias, nous pensons appréhender une foule d’événements dans une espèce de conditionnement. L’information nous oblige trop fréquemment à percevoir l’actualité d’une manière unique et sans grand discernement. Si la contestation, qui ne doit pas nécessairement être systématique, peut aider à mieux réfléchir, elle atteint au moins un de ses buts.

Mon blog sur la bêtise devrait probablement être compensé par un sur l’intelligence. En effet, ne nous  y trompons pas, notre monde en a encore. La qualité d’amour, celle de l’action, celle de la pensée fait encore fort heureusement partie de notre  terre. Je suis aussi de ceux qui conservent des illusions tout en dénonçant l’erreur de certaines. L’histoire nous montre d’ailleurs que dans son lot immense d’illusions, certaines sont devenues des réalités.

J’aime en tout cas ne pas prendre comme certain ce qui se dit souvent, en citant encore un « grand » : « il n’est pas certain que tout soit certain » (Pascal). Le doute est donc nécessaire. Il est le point de départ de toute réflexion.

Je connais en tout cas ma bêtise et mon ignorance sur pas mal d’êtres et de choses. Nous sommes tous des imbéciles mais certains le savent et d’autres pas ! Cela ne doit pas nous empêcher de nous exprimer, du moins après un minimum d’information…

Ce qui est bêtise d’ailleurs pour un, ne l’est pas pour un autre. Les commentaires le prouvent bien.

Et que tout cela ne vous empêche pas de bien commencer la semaine…

10:54 Écrit par mik dans Ma bêtise. | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

Commentaires

Saurons-nous ? Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes,
J'parlais bien fort pour être un homme
J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS

C'était l'début, c'était l'printemps
Mais quand j'ai eu mes 18 ans
J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS

Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne
J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas
Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !

Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous
Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !

Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :
Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.
C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :

"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,
j'peux pas mieux dire, il fait très beau !

C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,
Moi qui suis à l'automne de ma vie
On oublie tant de soirs de tristesse
Mais jamais un matin de tendresse !

Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS
Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais

Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge
Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses
On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses
C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !
C'est une chanson de Monsieur GABIN...qui résume bien les choses non?

Gentleman Driver

Écrit par : gentleman Driver | 23/11/2009

Message pour Monsieur Mike Cher Monsieur Mike,

Enfin!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Vous avez, apparament, compris que vous n'étiez pas plus malin que les autres et que vous devriez apprendre à être beaucoup plus humble!

C'est déjà un bon début pour ce début de semaine!

Au revoir, Monsieur Mike!

Écrit par : MENTALISTE | 23/11/2009

à mentaliste mais mon cher Mentaliste, cela ne date pas d'aujourd'hui et je ne vous ai pas attendu; si vous aviez lu bien des posts, je l'avais déjà avoué bien des fois, mais voilà qui fait plaisir qu'enfin vous ayiez compris!! cordialement.

Écrit par : mik | 23/11/2009

Est ce une bétise de venir te saluer sur yon blog? Non je ne pense pas. Et j'ai pas envie de porter jugement. Tu es ce que tu es, ni plus malin ni plus bête qu'un autre. Et je trouver perso assez humble. Bonne semaine cher ami.

Écrit par : Jice | 23/11/2009

Le plaisir d'être soi, sans vantardise mais avec convictions. Exprimer ses troubles citoyens comme ses doutes et dire ses conclusions personnelles est, selon moi, une entreprise généreuse et téméraire qui entraine des jugements approximatifs de la personne et non de ses arguments.
Je te souhaite une semaine créative et enrichissante.

Écrit par : Mireille&Pat. | 24/11/2009

Les commentaires sont fermés.