09/11/2009

La bêtise du FDF.

FDF
Ainsi ce parti bruxellois tente une implantation en Wallonie ! Selon moi, aucune chance de succès. Le MR n’a rien a gagné d’une «  balcanisation » qui regroupe déjà bien trop de tendances. Il y perdrait de son identité et les électeurs préfèrent toujours la clarté. Le CDH n’a jamais eu grand succès, justement parce qu’en son sein il y a bien trop de sensibilités différentes, même si les calotins y sont encore très puissants, tout comme au MR les gens d’une droite très capitalistes et peu sociale. La défense de la francophonie en Wallonie est unanime au sein des partis et je ne vois pas le plus qu’apporterait le FDF. Au sujet d’un MR plus social grâce à l’apport du FDF, je n’y crois vraiment pas. Le fond de commerce de ce parti se trouve d’ailleurs dans la classe bruxelloise très bourgeoise, il suffit de voir les communes où ce parti « règne ». Le seul but de Monsieur Maingain est probablement de se profiler comme indispensable partenaire du MR. Le MCC ne représente rien et le FDF wallon ne représentera non plus que quelques déçus ou quelques membres avides de se faire reconnaître au MR par cette voie. Une bêtise de plus !

Commentaires

d'accord avec toi .. le MR à perdu son étiquette d'origne, l le PRL ou le PL ... suite à son raccolage stupide .. car pour moi il ne rassemble personne et surtout aucune idée d'union et de progressisme.
Mais par contre je suis en faveur du FDF, un parti qui défend la francophonie ... qui depuis a toujours le courage de défendre les adhérents à ses idées.
Ce n'est pas comme le MR, qui racolle mais qui n'apporte rien pour la Wallonie, pas plus que le PS ou les Ecolos du reste. Nous ne parlerons pas du CDh .. qui ne représente plus rien .. alors pauvre Wallonie.
Tien tu n'étais pas à Waremme ???
Amicalement

Écrit par : aramis-echotier | 09/11/2009

Pour moi la bêtise du FDF, C'est que s'il n'y avait plus de conflits linguistiques, on ne voterait plus pour eux. Ce sont des malades. Ces riches bruxellois qui se sont installés dans des communes flamandes de la périphérie avec du mépris pour les habitants et leur administration sont des paranoïaques, et les flamands aussi sans doute. C'est un pays de fous. Heureusement qu'il y a une certaine sagesse politique malgré tout !

On a pas besoin de ce genre de parti qui défend une minorité de la population qui se complait à se prendre pour une victime, on a besoin de partis qui rassemblent les gens, les représentent tous au lieu de les monter les uns contre les autres...
Je n'ai jamais compris ce qu'il voulait, ce Maingain, lui non plus peut-être. Ce qui est clair c'est qu'il a sa petite cour, ses petits réseaux, ses petits intérêts, tout le monde s'y retrouve apparemment, beaucoup de veulerie, de bassesse, mais s'il y a de l'argent a la clé, n'est-ce pas, la morale on s'en fout.
Je vous jure que ce n'est pas mon genre de mépriser la politique ou de dire qu'ils sont tous pourris, etc Mais le FDF je n'ai jamais compris, je ne sais pas ce qu'ils veulent au juste, je me fais une plus haute idée que ça de la politique.
Quand je vote, je choisi ceux qui a mes yeux œuvrent le plus pour le bien commun, la paix sociale, plus d'égalité, pas pour défendre mes petits intérêts ou mon petit groupe...

Écrit par : Francis | 09/11/2009

Voici pourquoi il faut voter MR-FDF (liste 8) et UF (liste 19) en périphérie, ce 7 juin


Les élections européenne et régionales de ce dimanche 7 juin 2009 sont essentielles pour les francophones de Wallonie, de Bruxelles et de la périphérie. Seuls les votes MR-FDF (liste 8) et UF 19 dans le Brabant flamand permettront de rendre espoir aux Bruxellois et aux Wallons après 5 années de gestion incohérente des majorités actuelles.



En région wallonne, la mauvaise gouvernance du PS a fait des dégâts à tous les niveaux. Le chômage n’a pas diminué, la démotivation de beaucoup de travailleurs et d’entrepreneurs est réelle. Et si la région wallonne est devenue plus attractive pour les investisseurs étrangers, elle le doit aux mesures prises par le ministre des Finances MR Didier Reynders. L’état des routes wallonnes, un département géré par le socialiste Michel Daerden, est tout simplement catastrophique. Certaines voies sont même très dangereuses, non seulement pour les motards qui risquent leur vie aux quatre coins de la Wallonie mais aussi pour les automobilistes.

Dans le domaine de l‘enseignement, et nous en venons ici à la Communauté française, le PS, bien aidé par le cdH, a perturbé des milliers d’élèves avec le fameux décret mixité imposé pour des raisons idéologiques. Malgré une sérieuse marche arrière, aujourd’hui près de 1000 enfants ne sont toujours pas inscrits et plus de 3.000 ont dû s’inscrire contre leur gré dans une institution qui ne leur plaît pas.

A Bruxelles, la situation est tout aussi grave. Il y a 5 ans, lorsque l’actuelle majorité a pris le pouvoir, le chômage frôlait les 20%. Près de 100.000 Bruxellois étaient à la recherche d’un emploi. Aujourd’hui, la situation est inchangée : le taux de chômage est de 19,9% et près de 100.000 Bruxellois sont sans emploi… Et qu’on ne vienne pas tout mettre sur le dos de la crise ! Pendant plus de 4 ans, le gouvernement bruxellois a eu la possibilité de prendre des mesures sans être handicapé par la crise économique qui frappe actuellement la planète. Il n’a rien fait ou presque. Pendant ce temps-là, Didier Gosuin, chef de file MR-FDF au Parlement bruxellois a donné la recette à suivre qui consiste à investir dans la formation des jeunes Bruxellois dont 34% sont sans emploi à l’heure actuelle. Des jeunes peu ou très mal formés qui sont barrés pour les emplois proposés chez eux par les navetteurs mieux formés.

Dans ce domaine, la situation en Wallonie est à peine meilleure. Ce n’est pas un hasard si une enquête, récemment réalisée par la société Link2Europe, indique qu’un peu plus de quatre entreprises belges sur dix (44%) envisagent de recruter à l’avenir des travailleurs originaires des nouveaux Etats membres de l’Union européenne(37% des entreprises le font déjà). En effet, malgré la crise, deux entreprises de production sur trois sont confrontées à une pénurie pour certains types de profil. Plus grave, une firme sur deux envisage même de se délocaliser dans l’hypothèse où elle ne parviendrait pas à trouver suffisamment de travailleurs qualifiés sur le marché belge.

En clair, en Wallonie et à Bruxelles les entreprises s’apprêtent à engager des travailleurs de l’Est alors que nos jeunes sont sans emploi…..parce qu’ils sont mal formés ! Surréaliste...

A Bruxelles, le deuxième gros point noir est le logement, notamment le logement social. L’actuel gouvernement avait annoncé, il y a 5 ans, la construction de 5.000 nouveaux logements sociaux. Il en a réalisé moins de 200…Des dizaines de milliers de Bruxellois sont en attente d’un logement social dans une ville où le prix des loyers a explosé ces dernières années.

Et puis, il y a cette délinquance juvénile qui va de pair avec la petite et parfois la grande criminalité et qui est galopante en Région bruxelloise (la délinquance des 14-17 ans a augmenté de près de 33% en 3 ans à Bruxelles…). « Le constat posé ici soulève vraiment la question du délitement de la cohésion sociale en Région bruxelloise » estime Didier Gosuin « Ce délitement ne vient pas tant de la hausse de la violence que de l’absence de réponse rapide à la délinquance juvénile. Presque toujours les jeunes arrêtés pour vol avec violence sont rapidement relâchés. Cela choque le citoyen et je le comprends ! »

En périphérie bruxelloise, les francophones doivent voter en masse pour la liste UF 19. En effet, après le scrutin du 7 juin, les partis flamands reviendront bien vite avec leurs exigences institutionnelles (et autres…) : la scission de l’arrondissement de B-H-V et, dans un deuxième temps, la disparition des facilités dans les 6 communes où elles existent. Actuellement le groupe UF a envoyé un seul représentant au Parlement flamand (Christian Van Eyken). La possibilité d’avoir deux députés francophones existe et il ne faut surtout pas la laisser filer. Plus la représentation francophone sera forte et visible, plus les négociateurs francophones seront en position de force face aux partis flamands pour réclamer l’élargissement de la Région de Bruxelles. Signalons en périphérie que le parti Ecolo ne présente aucune liste ni aucun candidat francophone sur la liste Groen. Les électeurs écolos francophones sont appelés à voter pour la liste UF, tout autre choix serait contraire à leurs intérêts. Autant le savoir…

Guy Debisschop , Porte-parole

Écrit par : clairvoyance | 11/11/2009

Me revoici Bonjour Mik , juste un petit coucou pour te souhaiter la bonne journée et aussi pour te dire que tu peux supprimer dans te lien en lui même de Angélique Paradise , puisque ce blog n'existe plus mais je suis revenue avec celui-ci , si éventuellement tu souhaite faire les changements .A part cela , j'espère que tu vas bien ? Il est vrai que je me connecte plus beaucoup depuis quelques temps sur ma messagerie instantanée. Gros bisous

Écrit par : Angélique Paradise | 11/11/2009

Je considère que le responsable du Fdf est un extrémiste, jetant de l'huile sur le feu chaéque fois qu'il le peut. Je ne vois pas son utilité en Wallonie. Histoire interne au Mr qui va surement encore faire des vagues. A bientôt. Amitié

Écrit par : Jice | 11/11/2009

Moi aussi je suis bête, Lisant d'un œil distrait, je me suis dit : diantre, d'"emminents" membres du fdf lisent ceci et en plus se fendent d'une réponse à rallonges, étonnant...

Jusqu'à ce que je me rende compte que ce n'était qu'un obscur qui a copié/collé un texte de propagande préélectorale d'il y a 6 mois... et qui présente la critique de la mauvaise gouvernance du PS comme seul programme, ou comme la preuve qu'il faudrait voter FDF... LOL



Écrit par : Francis | 11/11/2009

"Le fond de commerce de ce parti se trouve d’ailleurs dans la classe bruxelloise très bourgeoise, il suffit de voir les communes où ce parti « règne », dites-vous...Je ne sais d'ou vous tenez cet élément sachant que Bernard CLERFAYT, a conquis en majorité absolue Schaerbeek, une des 10 communes les plus pauvres du pays!!!!!

Écrit par : flevaux | 17/11/2009

à flevaux Sorry, c'est juste, Bernard CLERFAYT, a conquis la majorité à Schaerbeek, mais pas absolue je crois puisqu'il a bien fait alliance avec Ecolo et en présentant non une liste exclusivement FDF, mais bien une liste du Bourgmestre. Voilà qui est rectifié.
Il a obtenu avec sa liste 22 sièges sur 47.

Écrit par : mik | 17/11/2009

Les commentaires sont fermés.