21/10/2009

La bêtise de la Médiacité à Liège.

mediacité
Alors que nos édiles communaux se gavent de beaux discours sur les impacts de la média cité pour réanimer tout un quartier, je m’interroge sur le devenir de ce qui risque de devenir à moyen terme une nouvelle forme de ghettoïsation commerciale et sociale.

La friche industrielle « recyclée » sera-t-elle après demain la nouvelle friche commerciale?

Après «  Belle-Ile » et « l’Ilot saint Michel », Liège crée un nouvel îlot Grétry où les grandes enseignes commerciales installent leurs oasis commerciales.

Le libéralisme, celui qui favorise honteusement le bénéfice de firmes difficilement contrôlables fiscalement et de surcroît bien loties par le plan Reynders sur les taxations réduites des intérêts notionnels, s’implante dans notre ville avec l’incitation et la bénédiction d’un PS, devenu partenaire de la spéculation immobilière et d’un cdH oubliant l’humanisation des quartiers !

Nos responsables politiques commettent les mêmes erreurs que celles du passé. Sous un mode nouveau, celui de mammouths commerciaux, on recrée des concentrations d’activités. Or, nous voyons ce que cela a donné.

 Après le regroupement de logements sociaux, avec l’exemple type de Droixhe, il a fallu repenser l’habitat social et détruire des tours devenues tristement célèbres.

 Après la fusion des polices, il a fallu repenser et récréer une police de quartier avec ses agents. La concentration de quartiers de bureaux a donné naissance à des quartiers d’activités et à des quartiers « dortoirs », etc.

La propreté de la ville n’a jamais été aussi mauvaise depuis l’abandon de travaux  d’entretien par les pouvoirs publics et il a fallu recréer des emplois de balayeurs de rues.

Liège a mis son université au vert avec comme conséquence un «  Sart-Tilman » où on étudie et où les étudiants ne se retrouvent plus au centre ville que pour la guindaille au Carré !

La libéralisation de la poste entraîne la disparition des bureaux de proximité et nous risquons de perdre les facteurs de quartiers. A liège, l’ancienne poste devrait aussi devenir l’objet de convoitises commerciales. Quid aussi du changement d’implantation de l’hôpital Saint Joseph à sainte Marguerite ? Y  créera t-on aussi une nouvelle implantation du type Longdoz ?

Sous des discours prônant les liens sociaux, les politiques menées créent ou recréent de nouveaux ghettos.

Ainsi, il est étonnant, voire scandaleux, de voir ces nouvelles implantations commerciales, mise en valeur comme de véritables lieux de rencontres. Ceux-ci seraient-ils donc devenus ceux où les consommateurs dépensent ?

Aussi étonnant d’ailleurs de constater que la politique du dit 3ème âge soit aussi peu présente dans des lieux dits « intégrés ». A quand des maisons de repos intégrées dans de tels projets ? Pourquoi ne pas imaginer dans ces lieux une maison de repos où la personne âgée puisse sans difficulté se rendre au salon de coiffure, prendre un verre à la brasserie, évitant ainsi la cage et mouroir plus ou moins dorés d’une mise à l’écart ? Vrai que le petit pensionné n’est pas le grand consommateur attendu et attiré par les grandes enseignes multinationales…

« L’espérance-Longdoz » connaîtra t-il la même dérive que celles de ses tôles de jadis étouffée par sa fusion avec Cockerill ? Dans 50 ans, nous retrouverons peut-être le musée commercial de la média cité, comme celui de la métallurgie d’aujourd’hui.

Je crois très peu au rayonnement à long terme sur le quartier de telles infrastructures, comme par exemple celle de création ou de maintien de petits commerçants. Ceux-ci, acculés à la faillite, ferment de plus en plus leurs portes, remplacés d’ailleurs dans beaucoup de quartiers par des magasins sous le contrôle de grandes enseignes avec des franchisés soumis au marketing de celles-ci.

Quand ces petits commerçants comprendront-ils que le MR et le libéralisme pêchent sa clientèle parmi eux, alors que leur soi-disant défenseurs, ne favorisent que des grandes firmes multinationales et leurs forts lobby-in !

La véritable audace pour ce siècle ne serait-il pas des investissements publics favorisant l’établissement de véritables quartiers de vie, de travail et de convivialité aux mains des habitants et non à celles de prometteurs immobiliers. On oublie les gens et on ne pense qu’au profit.

La prouesse technologique et le label écologique sont insuffisants au bien-être d’une classe populaire qu’on muselle par l’attrait d’une consommation qui mène à nouvelle forme d’esclavagisme.

Le nouveau savoir-faire urbain doit être autre chose qu’une espèce de fluorisation d’un quartier par de grandes galeries commerçantes déjà trop nombreuses dans la ville.

09:29 Écrit par mik dans Introduction | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

a Bruxelles c'est pas mieux il y a autant d'idiots !
sympa chez toi
:-))
à bientôt

Écrit par : TRUCMUCHE | 21/10/2009

bonjour mik beau tout ça est une question de gout j'ai vu à la télé et je trouve que c'est excessivement froid comme structure..et puis je regarde mon homme avec des yeux agars mais où vont ils chercher le fric ?? je comprends plus rien
Les vieux Mik au rencart !! pfffff penses tu ..faut pas trop qu'on les voit et comment on les traite, oui c'est vrai tu parles du 3ème âge euhhhhhhhhh (j'y suis???, merde alors, j'avais pas réalisé) mais ouf je vais pas chez le coiffeur
non mais c'est vrai..tu as raison
je file
bisous et bonne soirée

Écrit par : nays | 22/10/2009

Je ne sais comment furent accueillies les galeries d'autrefois, bien sans doute. Il est vrai que des commerçants avisés et alors compétants utilisant du personnel qualifié pouvait valoriser son savoir-faire dans un cadre confortable et sécurisé.
Ce jour, les seules enseignes multinationales et quelques fastfood emploient du personnel pas ou peu qualifié dans un lieu concentrationnaire, rarement convivial et peu sécurisant. Laisse bien nos vieux pauvres dans leur mouroir, là ils sont isolés des regards indifférents ou méprisants des badauds... ils ont assez à subir ainsi.
Bon week-end d'Amour et de tendresses. Pour vous, bises amicales et festives.

Écrit par : Mireille&Pat. | 24/10/2009

je n'ose je n'ose mettre mon opinion étant du quebec mais je constate qu'importe l'endroit ou le pays il reste et existe le meme genre d'idiotie....j'ai adoré découvrir ton blog

Écrit par : véronique | 25/10/2009

Les commentaires sont fermés.