14/07/2009

La bêtise du " il n'y a qu'a..."

olivier
La critiques est aisée, nous le savons tous. En politique, comme ailleurs, il est aisé de critiquer et je ne m’en prive pas. Mais qu’aurions-nous fait à la place des négociateurs ? Aurions-nous pu faire mieux ? Il y a bien sûr des mesures simples, du moins en apparence, mais sont-elles réalistes ?

Les élections auront-elles servi à quelque chose ? Premier point important à souligner, une majorité de plus de 70% de la population est représentée dans la tripartite puisque seul le MR sera dans l’opposition. Chacun des votants retrouvera un peu dans l’association des trois partis une partie du programme défendu par ceux-ci. Mais le simple citoyen vote t’il en fonction d’un programme ? J’en doute. Tout au plus sur quelques grandes tendances que nous retrouvons d’ailleurs dans le titre même de ce qui sera la déclaration gouvernementale : humain (cdh), durable (écolo), solidaire (ps). Le « libre » aurait certainement été ajouté si le MR avait fait partie de la majorité ! Ne sont-ce que des mots ? Le travail d’un mois entre les éminences, mais bien plus encore des techniciens et collaborateurs que nous ne voyons jamais et qui font l’essentiel du boulot, n’est évidemment pas qu’un travail littéraire.

J’ai souvent souligné que la crise économique n’en était pas une, car une crise est passagère. Je crois donc bien plus à un changement de mentalité nécessaire, bien plus qu’à une reconstruction de type traditionnel sur les ruines économiques actuelles. Les négociateurs l’ont-ils compris ? Il y a en tout cas une forme d’audace, même si elle reste timide, dans la volonté d’une vision à long terme, avec une attention particulière au développement durable, à l’école, la mobilité, le logement, l’attention au secteur non-marchand. Ceci reste bien sûr un simple catalogue de mesures à prendre qui d’ailleurs risquent de faire l’objet de bien des critiques et de déceptions. Les caisses sont vides et je crains qu’elles ne se remplissent pas assez pour mener les politiques décidées. Je crains aussi que le rabotage des mandats, des cabinets ministériels, et une suite de mesures de la tarte à la crème actuelle qu’est le slogan de la bonne gouvernance ne suffissent point à trouver les gros moyens nécessaires aux réformes. Si la bonne gouvernance doit commencer par l’économie sur bien des inutilités et gaspillages, elle doit surtout trouver les moyens nécessaires par une fiscalité plus juste qui doit aller trouver l’argent là où il se trouve. C’est le capital, la spéculation qui doivent être taxés et non le travail. Car de l’argent, il y en a encore et certains ne ressentent pas fortement la crise. La bonne gouvernance réclamera que nos dirigeants ne cèdent pas aux gros lobbys économiques et financiers. Il faudra aussi, j’ose le dire, qu’il ne cède pas également au mécontentement populaire, car il y en aura ! L’évolution des mentalités ne va pas sans mal et les vieux réflexes de replis réapparaissent vite. La prospérité économique ne sera sans doute plus celle des années passées et croire à son grand retour reste à mes yeux un leurre. Mais il n’y a pas qu’elle qui construit le bonheur des gens. Il faut évidemment que nos gouvernants montrent l’exemple et veillent à ne pas bénéficier de larges avantages liés à des fonctions où la tentation est grande de se servir d’abord !

Le programme de l’Olivier, à celui qui veut évidemment bien le lire plutôt que de le critiquer sans y connaître grand-chose, n’est pas trop mauvais et augure, contrairement à ce que d’aucuns disent, d’un petit cap de changement qui me plait, même si je suis pour plus de radicalité. Mais il n’est que sur papier ! Et attention aux bonnes intentions et aux «  paroles et paroles et paroles… ».

 

Commentaires

Et bien mon ami ... Je viens d'oublier la politique le temps des vacances et tu verras pourquoi sur le blog que je viens de crée en l'honneur de notre hôtesse ...
Amitiés
Jean-Pierre

Écrit par : Jean-Pierre | 14/07/2009

pas simple en effet de gérer un petit pays complexe comme le nôtre !!!
c'est pas à mourir de rire ?
dors bien mikou
:-))

Écrit par : jojo | 15/07/2009

Coucouu bin moi oui ,je vote en fonction de ce qu'il y a au programme
sauf qu'avec leur chipotage ,d'alliance et d'association des perdants contre le gagnant ,
tt façon vont devoir raboter leur programme pour s'adapter et arriver à s'entendre entre eux

et donc qui est le grand perdant ?
l'électeur qui a voté pour le programme d'un tel

puis tt façon ,c'est fini ,je n'écoute plus ,ne regarde plus les news en belgique
j'attends just qu'on annonce la fin de la belgique pck comme c'est parti ,rien ne changera
alors autant en finir au plus vite !
Bruxelles va à la flandre et la wallonie à la France ( si ils en veulent de cette zone sinistrée économiquement et socialement )

ou alors on garde la belgique ,la flandre ,la wallonie et les cantons de l'est
mais on diminue le nombre de ministre
un ministre de la santé ( par exemple ) pour TOUT le pays
quoi ? c'est pas possible ... alors au minimum 1 flamand et un francophone et basta !

là on en a je ne sais combien et qui servent à rien ( genre le Donfu ministre de la santé ?? et Laurette ,elle sert à quoi ?

si les belges sont contents comme ça ,tant mieux pour eux mais alors qu'ils arrêtent de se plaindre de leur politique imbécile et inutile ;))

belle journée au soleil Mike :)
gros kisss

Écrit par : bio | 15/07/2009

wait and see !! les ennuis financiers des belges ne sont pas en train de s'arranger. De plus en plus de gens ont de plus en plus de difficultés...
et pour répondre à ta question : sommes-nous capable de faire mieux ?" je dirais sans prétention OUI !!! la merde est pour nous uniquement donc, on sait de quoi il en découle !! suffirait de demander aux belges qu'ils fassent des propositions et demander aux politiques qu'ils en tiennent comptent et qu'ils en sortent quelques unes pour redresser le pays !! On serait bien étonné de lire les idées des belges !!
bibise

Écrit par : jojo | 16/07/2009

Salut Mik J'ai décidé de faire confiance à cette équipe.. Elle me semble motivée.. J'espère ne pas me tromper. Et puis c'est pas toujours en dénigrant que l'on fait avancer les choses... Merci de tes passages. A bientôt. Amitié

http://quelquechosenmoi.skynetblogs.be/

Écrit par : Jicé | 16/07/2009

Les commentaires sont fermés.