18/06/2009

La bêtise de la liberté.

affiche-de-mai_1212248380
Sommes-nous aussi libres que nous le pensons ? Si nous nous sommes libérés de toute une culture judéo-chrétienne, si nous nous sommes battus pour le « il est interdit d’interdire », ne sommes-nous pas tomber sous la domination d’un autre opium du peuple ?

 

Notre culture va mal, très mal. Chaque jour je suis effrayé par ce que véhiculent nos médias : le foot business, le sport spectacle, la téléréalité, les paradis dorés du vedettariat, bref, une explosion du divertissement « ramolisseur » de cerveau.

A cette domination, s’ajoute, dès que vous allumez votre téléviseur ou ouvrez vos journaux, la révélation d’autres explosions : trafics de drogues, contrefaçon, commerce du sexe, des armes, etc.

Nous sommes en droit de nous poser la question si tout cela, loin d’être un choix libre et réfléchi, ne vient pas tout simplement d’une nouvelle forme d’assujettissement résultant d’un système capitaliste et libéral qui a fait de la consommation et de l’argent un nouveau dieu. N’aurait-on pas assujetti le peuple, non plus par la religion lui offrant un paradis dans la vie d’après, mais bien par en lui offrant la possibilité d’un paradis doré accessible ici-bas par l’illusion de sa liberté d’acquérir le plus de biens de consommations possibles ?

Ne s’agirait-il pas là d’une ruse du capitalisme ? Vous me direz que je politise tout ! Je remarque simplement que l’aspiration bien légitime à une meilleure et plus épanouissante individualité, pour laquelle je me suis battu en 68, a été pervertie dans une logique d’individualisme et d’égoïsme soutenue par une logique de consommation et de plaisir immédiat. Se saisissant de l’ambition individuelle à évoluer, à avoir une place dans la hiérarchie sociale, les systèmes libéraux ont mis en pièce la solidarité de classes.

Est-ce cela qui m’a fait voter PTB+ ? Est-ce le besoin du réveil nécessaire de citoyens exploités économiquement, dominés politiquement, influencés idéologiquement et conditionnés dans leur vie quotidienne qui a fait renaître en moi le sens révolutionnaire ?

L’actualité politique dans le jeu des alliances des partis ne me rassure pas. Le citoyen n’a pas tort de voir dans le jeu électoral une nouvelle forme de ruse démocratique. Je le constate chez écolo. Je croyais bien plus au mouvement qu’il représentait lors de sa création. J’y crois moins dans son jeu électoral du politiquement correct qui deviendra vite du politiquement inutile !

Pour moi, il est temps de revoir le combat social, culturel et économique sur un autre plan qu’institutionnel. Faire le choix d’écolo de vouloir aller au gouvernement risque d’être un piège.

Je n’ai pas la solution. Je sais simplement que le pouvoir corrompt tout idéal. Nous le voyons encore aujourd’hui dans les affaires qui frappent le PS.

Revoir la démocratie, ce n’est pas seulement revoir l’éthique des partis et la bonne gouvernance, c’est revoir surtout la question du lien entre mouvement social et expression politique par le suffrage universel.

 

Commentaires

j'ai eu la chance d'avoir un embryon de réponse grâce à un sujet de dissertation proposé pour un examen de terminale "la liberté c'est de pouvoir choisir ses contraintes " (ce n'est pas de l'exactitude littérale mais en philosophie l'idée ne prévaut elle pas?)

Écrit par : joseph | 19/06/2009

Comme disait un certain "vous n'aurez pas ma liberté de penser" :)

Écrit par : Manureva | 20/06/2009

bonjour Mik Nous sommes tous deux de la même génération et on peut dire qu'on dégringole et pas un peu au point de vue libertés, chaque jour quasi je le constate et pendant ce temps d'autres peuples la souhaiteraient un minimum, je pense que les grands chefs du monde et pas ceux que l'on croit : les lobbies dirigent de monde et dictent leurs lois, la démocratie un mot que je ne sais plus supporter d'entendre tant il sonne faux !! et n'a plus aucun sens...notre société occidentale est très vieille et malade surtout et ne veut pas se soigner à savoir simplement prendre des décisions fermes et autoritaires, nous sommes envahis par le laxisme et la lâcheté
et tu sais écolos font les fiers paons pour le moment on verra combien de temps ça va durer, je me souviens d'avoir entendu il y a un bon bout de temps un politique dire " oui mais si on ne suit pas un tant soi peu le mouvement on est jeté " alors quel mouvement à ce jour, essayer de ramasser un peu d'argent pour remplir les caisses que " eux " ont vidées sans discernement
J'ai la chance jeune d'avoir vivre avec une certaine liberté, celle de trouver du boulot à chaque coin de rue et de le quitter lorsque j'en avais marre, sans qu'on doive se soucier du lendemain...fini tout ça !!!
pour moi hein Mad Max arrive !!! je rigole là mais mais !!!
allez on va passer un bon week-end
bisous Mik et si je des bêtises tu me grondes parce que je suis une spécialiste en rien du tout..lollllll

Écrit par : nays | 20/06/2009

à mes commentateurs... Non, pas bête du tout Nays et je rejoins ta pensée, tout comme celle de Joseph aussi; et garde la liberté de Manureva!

Écrit par : mik | 21/06/2009

Les commentaires sont fermés.