17/04/2009

La bêtise de la reproduction.

Jean-Jacques Goldman chantait déjà «  elle a fait un bébé toute seule ». Hier, en regardant l’émission «  envoyé spécial » et son reportage sur les bébés made in India et les mères porteuses indiennes, je me disais que notre siècle, et que dire des suivants, connaît déjà,  des problèmes éthiques de plus en plus complexes qui ne feront que de s'accroître.

La reproduction de notre espèce humaine dépendra t’elle encore de la rencontre sexuelle ?

On loue déjà aujourd’hui des ventres de femmes porteuses d’une vie fabriquée en éprouvette ; on fabrique des clonages d’animaux, on détermine le sexe que l’on voudrait avoir, la couleur des yeux, etc. La parenté n’est plus réservée aux couples hétérosexuels, la famille recomposée devient courante . L’espérance de vie ne cesse d’augmenter.

Bêtise ou pas bêtise ?

Le libre penseur, que je tente d’être, doit se garder de tout préjugé, de tout a priori.  La loi naturelle est une foutaise dogmatique. Ce qui était vu hier comme naturel ne l’est plus aujourd’hui. La nature, elle aussi, a évolué et s’est modifiée au gré des changements multiples de son environnement. La morale n’a cesse d’évoluer, avec ses grands défenseurs religieux dogmatiques, à l’exemple du pape actuel et ses « progressistes » qui ont fait que l’avortement et l’euthanasie soient autorisés légalement.

J’avoue mes interrogations sur le bien-fondé ou non d’une société qui peut et pourra de plus en plus avoir la maîtrise totale du choix de la reproduction et de la fin de vie.

Il n’y a pas de réponse simple, comme l’attitude conservatrice ou l’avancée trop rapide d’une morale dite libératrice.

Il faut, en tout cas, tirer une sonnette d’alarme et analyser en profondeur les dérives que pourront engendrer les progrès scientifiques d’aujourd’hui et de demain.

Dans nos sociétés de plus en plus laïcisées, il nous faudra une remise en valeur de la philosophie et des philosophes.

La peur de l’avenir ou le repli sur des certitudes passées n’a jamais été source de progrès, pas plus d’ailleurs que la ruée vers la nouveauté.

Nos petits-enfants auront-ils la sagesse qui parfois nous a manqué pour améliorer la condition humaine ? J’ose y croire.

Commentaires

bonsoir Mik je suis contre " donner la vie à tout prix " il faut savoir accepter qu'un corps peut ne pas être fait pour, mais bon moi les gens ils font ce qu'ils veulent en plus je trouve que si une femme ne sait pas avoir d'enfants elle n'a qu'à en adopter il y a assez de malheureux qui n'ont pas demander à naître, parce que aux liens du sang comme on dit, je n'y crois pas, je suis mal placée évidemment pour en juger je n'ai jamais ressenti ce besoin...de procréer et j'en suis très heureuse
mais par contre je suis POUR le choix de mort, on a déjà pas demandé à naître alors c'est la moindre des choses d'exiger ce qu'on veut pour sa mort !! quand c'est possible bien sûr !!
bon weekend Mik
bises

Écrit par : nays | 17/04/2009

Qu'écrivent les Jules Vernes de l'ère moderne L'anticipation, est plus que de la fiction ..
Aujourd'hui plus rien ne limite la recherche et le développement de la science.
Mais malheureusement tout ne se se fait pas dans le bon sens .. ni pour le futur naturel des humains.
Que laisserons nous à nos descendants ???

Ta reflexion est pertinente.

Amitiés et bon week-end

Écrit par : aramis-echotier | 17/04/2009

rappelons nous Rabelais et son "sciense sans conscience" ! là où la procréation assistée me fait peur c'est par exemple quand une grandmère devient porteuse pour sa fille, car quid de l'environnement de l'enfant pendant la portée? et puis les exemples des problèmes liés à la consanguinité sont tellement énormes que j'ai grand peur que les dérives ne débouchent sur un nouveau HIV par exemple, encore plus destructeur car qui dit que les chercheurs s'ils savent produire des grains infertilisables ne vont pas en produire des autofertilisants ?

Écrit par : joseph | 18/04/2009

wwwouuuiiiiinnnnn Accouchement difficile pour ce commentaire, le travail a débuté fin de matinée et ce n'est que maintenant qu'il peut enfin voir...le soir.
Je voulais dire simplement qu'un mec (soit une transexuel devenue monsieur) est enceint...et cela m'a fait penser à un vieux film " l'évènement le plus important depuis que l'Homme a mis le pied sur la lune". Vue de près ou de loin la connerie est le propre de l'Homme et ce n'est pas demain la veille qu'on cessera de marcher dans les merdes que nous créons et lèguerons en héritage à des clowns, pas ceux nés dans un cirque mais dans une éprouvette en machine couveuse et tout car plus saine qu'un corps sous-loué du quart monde.
Et si on envoyait les clones coloniser l'espace, dans des millions d'années lumières, ils reviendraient voir le cirque sur la Planète des Clowns.
Ils ignoreront un clown anonyme, car j'aurai tiré ma révérence des larmes de mec aux yeux.
Amitié sans nez rouge .

Écrit par : Pat. | 18/04/2009

la reproduction est l'avenir de l'humanité. Evidemment la manière dont elle est exercée c'est autre chose et met parfois l'éthique sous les feux de la rampe...Mais...
Combien de femmes ne savent pas avoir d'enfants ?
Combien d'enfants sont inadoptables ?
Combien est difficile l'adoption en Belgique ?
Quelques questions qui méritent réflexion autant que la lecture de ton post.
Il faut contrôler avec plus de sérieux les abus de ce côté là aussi, c'est sûr !
Bise

Écrit par : la pomme | 20/04/2009

Peut-être aller refaire un petit tour via "Le meilleur des Mondes" d'Aldous Huxley qui date de 1931 et qui traitait déjà le sujet .
Même approche ?
A relire peut-être pour se faire une idée.
Amitiés,

Écrit par : Brigitte | 20/04/2009

Les commentaires sont fermés.