02/04/2009

La bêtise de la connaissance.

J’avoue ne pas trop savoir où commence et où finit notre bêtise.

Plus j’ai recherché de la connaissance, plus je me suis posé des questions sans trouver réponse.

Si développer notre intelligence, notre connaissance peut nous rapporter éventuellement meilleur boulot, meilleur salaire, meilleur statut social, cela ne peut que rarement nous apporter la solution sur notre être en général et sur des concepts réels de ce qu’est l’homme et le monde. N’est-ce donc pas une bêtise de chercher ce que nous ne pourrons jamais vraiment découvrir et qui semble pourtant fondamental ?

Donner sens à sa vie, à celle de l’humanité n’est-ce pas une simple chimère ?

Nous sommes tous philosophes à notre manière. Souvent j’ai découvert plus de réalité dans un certain bon sens que dans une façon plus rigoureuse de mettre en lumière, d’esquisser, d’argumenter ce qui fonde la relation avec soi-même, avec les autres, avec le monde, voire avec Dieu au singulier ou au pluriel.

Tous, consciemment ou non, nous avons été amenés, en termes simples ou plus élaborés, à nous poser la question de la réalité, de la vérité (dans le jargon philosophique, c’est la métaphysique). Tous, nous nous sommes posés des questions de bien ou de justice (la morale et la politique), comme parfois celle du beau (esthétique, art).

Tous ces thèmes, dit existentiels, m’amènent à dire, avec d’autres meilleurs penseurs que moi, mais aussi avec l’âge et l’expérience que la vraie connaissance n’est pas possible.

Existent-ils une réalité en dehors de nos perceptions subjectives ? Nous voudrions pourtant nous référer à du vrai et trouver des guides objectifs nous y menant. Nous aimerions nous remettre à des certitudes de croyances qui nous rassureraient sur ce que nous sommes, sur ce qui est bien ou mal, sur ce qui est beau ou pas. Bêtise que cela, je crois.

Est-il sans doute plus intelligent d’éveiller seulement notre conscience sur le fait qu’aucune connaissance sur l’être, sur la façon même de connaître ce que nous connaissons, ne met au fond à jour que des problèmes insolubles (des apories).

Cette constatation est la seule vraie critique de la recherche des principes de la pensée et de la connaissance de la réalité.

Mais attention, cette constatation n’implique pas une paralyse de l’esprit, pas plus qu’elle n’entraîne une immoralité. Elle doit, au contraire, renforcer notre démarche interrogative sur le réel. C’est à partir de cette démarche interrogative que naît le progrès du monde, mais aussi notre mieux être. C’est elle qui, au contraire de paralyser l’action la crée. C’est elle qui nous rend plus tolérant, plus humble, plus humain.

 

Commentaires

Problème vieux comme le monde... Adam qui croque la pomme de la connaissance, Prométhée qui vole le feu des dieux... L'homme est fait pour la recherche... Heureusement, c'est à peu près sa seule qualité ;o))))

Écrit par : Maman Débordée | 02/04/2009

En tout état de cause Connais-toi toi-même :)

Écrit par : manureva | 02/04/2009

Plaisir pour moi aussi de me rendre à Waremme et de rencontrer de nouvelles personnes.
Très heureuse également d'avoir découvert votre blog.
J'y reviendrai.
Bonne soirée.
Brig

Écrit par : Brigitte | 02/04/2009

coucou Je penses que nous avons tous et toutes nos propres connaissances à quel niveau qu'il soit . Certaines connaissances sont plus poussées que d'autres mais nous sommes ce que nous sommes avec nos idées ,nos vécus ...Nous avons tous et toutes une intelligence et celle-ci peut être bien entendu améliorée par des lectures , des cours ...mais n'oublions pas que nous restons malgé tout un être à part entière .Je te souohaite une très agréable journée , et aussi un bon week-end serait contente de pouvoir nous revoir tous et toutes à la rencontre de notre ami Jicé , je penses que le fait de sortir de notre trou et rencontrer le plus de gens possible est une sorte de bien être .

Écrit par : christiane | 03/04/2009

Bonjour Mik... Vendredi ! Que la semaine passe vite...!
Une belle journée se prépare, j'espère que tu vas pouvoir profiter du soleil..et oublier un peu les bêtises !
Je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne journée

Écrit par : Chadou | 03/04/2009

... Oui ceci dit, attention que certains se posent tant de questions qu'ils en oublient de vivre...et tournent en rond! Il y a parfois des moments où il faut se relaxer;-)
Bonne soirée et très bon article...

Écrit par : Zabou | 04/04/2009

PARDON ..SORRY..MEA CULPA je suis désolée d'être partie sans te faire un bisous mais je te cherchais ey on ma dit que tu était parti avec chaparal,alors en route pour la maison je dit à Dane ben ai pas vu mon pt mik partir et il répond il était au bar,quoi et je l'ai pas vu suis partie sans un bisous quelle horeur je suis un grossier personnage là,alors pardon mon pt mik je le ferai plus
deux gros bisous pour me faire pardonner

Écrit par : patricia | 05/04/2009

Photos Waremme Hello

Voici mes quelques photos de la rencontre et le lien pour éventuellement les télécharger su Google Picasa.

A+ , amitiés et bisous, Charly (Le Poilu)

http://picasaweb.google.be/poilos.lepoilu.los/RencontreWaremme?authkey=Gv1sRgCPOCqN-_mMm--wE&feat=directlink

Écrit par : Charly | 05/04/2009

je n'ai pas encore le courage de te lire je voulais simplement te remercier pour le gentil com que tu m' laissé sur la vie est belle.
Il est bon de se sentir soutenu
a++ mon brave :o)

Écrit par : Pascal | 06/04/2009

Bonjour Mik Je crois avoir compris que je comprends que tout se déglingue dans notre société de cinglés.
Très amicalement.
Duke

Écrit par : DUKE | 06/04/2009

bonsoir Mik sais pas quoi répondre à ton énoncé...faudra que je repasse lire ça à tête reposée
difficile le sujet pour ma petite caboche..le beau le juste le vrai je crois pas à tout ça, c'est relatif et fonction de la personne et un guide ça alors pas du tout, je pense qu'on doit soi-même trouver son chemin aimer ce qu'on a envie d'aimer et non pas forcément ce qui est " beau ", j'aime beaucoup la notion d'instinct de vie...
aie j'arrête je chauffe c'est possible que j'ai rien compris du tout !!!
bisous mik bonne soirée

Écrit par : nays | 06/04/2009

il y a une qualité que l'homme oublie trop souvent et ce postage se termine en le remettant à l'honneur, si j'ose dire, l'humilité !

Écrit par : joseph | 13/04/2009

Les commentaires sont fermés.