26/01/2009

La bêtise de la violence.

Stupeur, effroi. Notre société devient-elle de plus en plus folle ?

La violence a toujours existé, mais a t’elle été toujours aussi banalisée que de nos jours ?

Bien difficile de répondre. Mais il a un fait évident : l’entrée du virtuel violent via le net.

Personne ne comprendra certainement les tenants qui ont rendu meurtrier fou ce jeune à Termonde.

Je suis de ceux qui se méfient des émotions fortes de la foule. Je peux pourtant la comprendre et la partager.

Mais au-delà de l’émotion directe, spontanée, c’est d’une mise en question bien plus fondamentale qu’il faut.

Il ne s’agit pas de savoir si des caméras supplémentaires et des verrous sont utiles et nécessaires.

Il ne s’agit pas de semer la panique chez des enfants qui ont le droit à la sécurité, mais aussi à la liberté de vivre leur enfance en toute quiétude.

Il s’agit d’abord de responsabiliser l’ensemble des éducateurs sur la violence qui envahit de plus en plus les écrans. Il s’agit de ne point la banaliser.

Il nous faut la dénoncer mais aussi la canaliser et oser mettre des limites à des enfants devenus trop les « rois » de la famille et à qui ont permet presque tout.

Il s’agit d’encore et toujours dialoguer, prendre du temps à les écouter, à jouer avec et à ne pas tomber dans la facilité de les occuper par les moyens de jeux électroniques ou en les plaçant devant des écrans qui envahissent jusque leur chambre à coucher !

C’est à chacun d’entre-nous de veiller à l’épanouissement des enfants, des jeunes dans un cadre où ils sont reconnus mais pas adulés.

Notre société produit des psychopathes et il est temps d’y réfléchir autrement que par la répression nécessaire mais qui n’empêche les « fous » d’agir.

A la colère, la tristesse, il faut ajouter la réflexion.

Je suis aussi frappé par l’effacement de la mémoire qui va jusqu’au négationnisme de la shoah, avec un pape qui lève l’excommunication d’un évêque traditionaliste qui ose affirmer l’inexistence des chambres à gaz !

Aucun rapport me direz vous ? Pas si sûr. La mémoire de la violence et de ses causes doit être entretenue. Il faut que nos enfants et petits enfants sachent l’horreur du passé pour éviter celle à venir.

L’horreur qui vient de frapper encore doit nous éveiller ou nous réveiller la conscience, celle qui transmet la valeur de la paix et combat toute forme de violence.

Commentaires

Mon copain m'a dit... Mon copain, bousier de son état, m'a dit:
" La merde, moi je ne me vautre pas dedans! Certes je la roule et m'en nourris mais c'est la vie telle que je dois l'honorer. De tout temps nous avons appris à transmettre rigoureusement les acquis comme les interdits. Je te laisse, j'entends arriver un troupeau de cons et leur merde me soûle".
Avoue, Mik, il n'est pas civilisé mon copain préféré.
Allez bisous de nous qui participons bêtement, à donner au futur un passé... nauséeux.

Écrit par : Mireille et Pat. | 26/01/2009

Bonjour Mik des fous il y en a toujours eu et il y en aura toujours, je ne supporte pas cette médiatisation à outrance, c'est un drame épouvantable...
les enfants doivent être élevé et ds nos sociétés de laisser faire tout sans savoir dire " non " peut mener chez l'enfant des troubles graves, il a besoin d'une ligne de conduite et il n'y en a plus
je n'admets pas qu'on accuse " les jeux, le cinéma etc..." il faut parler avec ses enfants et les conduire dans la vie..
tu parles de verrous tu sais quand on allait à l'école et qu'on arrivait en retard, la porte était close, on devait sonner et le concierge venait ouvrir, on en reviendrait à quelques habitudes d'avant..
bisous mik

Écrit par : nays | 26/01/2009

difficile! je nn suis pas en Belgique, je ne vois donc pas la médiatisation qui est faite aprés ce drame. ici en france nous avons appris l'horreur dans sa pure vérité, avec le détachement nécessaire que donne la distance. je veux dire par là que si cette monstruosité avait eu lieu en France elle aurait été hyper médiatisée, nous aurions tout su de la vie de ce jeune comme de sa famille, ses amis, ce qu'en pensent les voisins, etc... une chose déjà qui devrait être interdite puisqu'il se trouvera peut être un malade pour se dire que zut (je pèse mes mots) lui il a du succés, je vais faire pire!
l'éducation, oui certes, mais il ne faut pas nécessairement accuser les jeux plus ou moins violents: mon petit fils de 11ans1/2 a le droit de jouer le soir pendant 1/2 heure en rentrant de l'école s'il ne fait pas beau, puis il enchaîne sur les devoirs que çà lui plaise ou pas. il est éduqué. et il sait trés bien, on en parle souvent, que ce qu'il fait là avec ces jeux ne correspond absolument pas à la vraie vie comme n'est pas la vraie vie un polar ou un SF à la télé. par contre il sait le respect, il sait se préserver des mauvaises influences diverses et que sa famille n'étant pas toujours présente, il devra affronter seul... l'éducation est le rôle essentiellement de la famille qui sera à même dans ce cas de se rendre compte des troubles éventuels chez leur enfant, leur ado, leur jeune adulte et prendre des mesures pour le faire suivre plutôt qu'attendre qu'il blesse ou tue. je n'accuse là en rien la famille de ce garçon mais une vigilance peut aider à éviter de tels drames.
quant à la sécurité à l'école: nous avons depuis 93 suite à une prise d'otages dans une maternelle un système de sécurité trés dissuasif devant et à l'intérieur des écoles sans que les enfants s'en trouvent perturbés. ainsi, une anecdote: ma petite fille va à l'école du village qui est équipée de fortes grilles, d'un système de fermeture à code, de caméras, d'un garde-fou devant la grille d'entrée. lourd dispositif dont les enfants ne se sont même pas aperçus. cette année l'école a changé de directrice et la nouvelle a équipé la grille d'entrée d'un cadenas(?). les enfants s'en sont plaints à leurs parents disant qu'ils se sentaient en prison. comme quoi un enfant ne perçoit pas les choses comme nous. la liberté pour eux n'est pas dans l'absence de verrou aux portes, elle se niche dans un cadenas qui les "enferme" et le symbole qu'il représente!
alors oui, assurons la sécurité de nos enfants avant qu'un drame se produise.
bonne soirée Mik, je peux enfin repasser voir les amis sans crainte d'être accusée par certains de me faire dela pub pour les awards:))))! pfff!
bisous!

Écrit par : mimi | 27/01/2009

pardon! je crois bien que mon com est trop long:)!

Écrit par : mimi | 27/01/2009

Bonne journée Je profites d'un léger mieux pour te souhaiter une agréable journée , j'aurais voulu lire ton article là mais je bailles encore de fatigue , car levée depuis 6H , je me suis dit que j'allais faire juste l'effort de passer par chez tous mes ami(e)s de skynet pour leur laisser un petit message .Si je pouvais savoir quel la potion miracle à boire pour me redonner du punch , j'en boirais bien un grand verre . bisou

Écrit par : christiane | 28/01/2009

Les commentaires sont fermés.